Archive pour février, 2011

Test du Fat Rockvib Shad de Reins

04 fév 2011

est réalisé par Benjamin Kerthe, auteur du blog consacré à la pêche des carnassiers Report Fishing.


Il fait énormément de bruit depuis sa sortie mais que vaut il vraiment? Quelles sont les meilleures utilisations pour ce leurre souple aux prouesses innombrables? Personnellement le design de ce grand frère du Rockvib m’a enchanté et intrigué. Le corps volumineux lui donne un certain charisme et une densité importante. Sa queue annelée, extrêmement souple et mobile assure un mouvement ample dans l’eau. Son importante densité permet de longs lancers en toute simplicité.
J’ai choisi de l’armer différemment selon l’utilisation.
  • En linéaire : je monte le leurre sur une tête plombée de 15gr , je lance aussi loin que je peux et je ramène en donnant des coups de scion afin d’intensifier les vibrations de la queue du leurre. Cette technique s’est montrée ravageuse sur les perches et m’a permis de prendre une très belle pièce :
Le coloris pour cette perche est : marble chart orange disponible sur Goodrig !
  • En buzzing c’est à dire en faisant nager le leurre sous la pellicule de l’eau assez rapidement afin de remuer la surface. En effet le fat rockvib se prête très bien à cet emploi et cette méthode. Je préconise d’utiliser une tête plombée plus légère entre 7 et 10g afin d’éviter que le montage ne coule trop.
Mais le mieux est d’utiliser un hameçon texan Owner 6/0 et de ramener le Fat Rockvib juste assez vite pour qu’il nage !
Cette méthode particulièrement efficace sur le brochet dans une faible profondeur ( 0 à 1m50 ) m’a permis de réaliser un véritable coup de poker lors d’une session ou aucun brochet n’a voulu mordre avec des techniques de base ( spinner, crank, jerkbait … ).
Il a attaqué sur le coloris White, terrible dans les eaux troubles des lacs après la pluie !
Si vous cherchez le brochet au Fat Rockvib n’hésitez pas à employer un bas de ligne acier car malgré les 5 pouces du leurre et son volume assez important j’ai subi deux coupes sur des poissons de plus de 90. Du coup, je n’hésite plus et utilise un bas de ligne acier afin de ne pas perdre les leurres et les poissons.
Je me suis ensuite attaqué au black bass avec ce leurre tout d’abord en texas mais leur faible activité de ces dernier temps n’a donné que des petits poissons.  En les montant sur tête plombée 7g et en pêchant en linéaire, j’ai réussi à sélectionner un peu plus mes prises.
Cette fois ci, c’est le coloris Slice Fish qui aura les meilleurs résultats au point que mon petit frère m’en piquera un et réussira à prendre un bass bien calibré !
Malgré le froid de ces derniers jours, ce bass a fait 15m pour venir se saisir du Fat Rockvib !
Pour résumer le Fat Rockvib a énormément de qualités : polyvalence au niveau des utilisations, remue un important volume d’eau lors de ses déplacements ( donc attire les poissons de loin ) , véritable innovation au niveau des coloris disponibles, simples mais très efficaces.
De nombreux coloris sont disponibles sur Goodrig et  il me tarde maintenant de l’utiliser en verticale sur les sandres, je vous ferai bien sur part de mes résultats ici même !
Vu la souplesse de la queue et la rigidité du corps je pense que cela devrait être un véritable carton cet hiver dans les grandes profondeurs.