Archive pour novembre, 2014

Les polémiques actuelles de la pêche aux carnassiers

14 nov 2014

 (Première partie)

 

Aujourd’hui les polémiques sur différents sujets (L’utilisation d’hameçons sans ardillons, l’utilisation de Fish grip) font partie du quotidien du pêcheur de carnassier. Elles sont de plus en plus courantes sur les forums et réseaux sociaux et parfois même au bord de l’eau.

Nous allons donc étudier 2 d’entre elles à fin de mieux cerner le fond du problème et de peser le pour et le contre. Cela permettra aux débutants de mieux comprendre les polémiques actuelles de la pêche aux carnassiers et de rafraîchir la mémoire des pêcheurs confirmés friands de polémiques.

 

1)   Des hameçons avec ou sans ardillons pour nos leurres ? 

 

C’est l’un des sujets qui revient les plus régulièrement sur le tapis. En effet à l’instar des pêcheurs au coup chez qui la pratique est largement répandue (notamment en Angleterre) ou encore chez certains moucheurs, l’utilisation d’hameçons sans ardillons commence à se démocratiser chez les pêcheurs aux leurres.

L’origine de son utilisation : Actuellement la plupart des hameçons commercialisés sont équipés d’ardillons. Ces ardillons servent à limiter les décrochages lors du combat en faisant en sorte qu’une fois l’hameçon piqué il ne puisse ressortir sans l’intervention du pêcheur.

L’origine de la polémique : L’utilisation d’hameçons à ardillons à tendance à abîmer le poisson quand on le décroche. De plus le décrochage prend plus de temps ce qui réduit considérablement l’espérance de vie du poisson relâché. De nombreux pêcheurs prônant le No Kill et le respect du poisson écrasent donc leurs ardillons ou achètent des hameçons sans ardillons pour faciliter le décrochage et ainsi permettre au poisson de repartir dans les meilleures conditions possibles.

 

hamecon-carpe-sans-ardillon-prologic-high-quality-japanese-hook-series-xc2-par-8-z-809-80931 2

Avec ou sans ardillons?

 

Mais il faut tout de même savoir que le combat avec un poisson pris sur un hameçon sans ardillons est délicat. Les décrochages sont plus nombreux. Pour pallier cela il faut redoubler de vigilance lors du combat. Le fil ne doit être détendu sous aucun prétexte, il s’agit d’accompagner le poisson dans chacun de ses mouvements y compris lors des « chandelles » ce qui s’avère particulièrement difficile pour un pêcheur débutant. La pêche avec ou sans ardillons est donc un choix personnel en fonction de vos préférences, du type de poissons rencontrés (recommandé sans ardillons pour la truite par exemple) et surtout de votre habilité à combattre un poisson sans ardillon.

 

2)   L’utilisation des pinces à poissons (Fish Grip)

 

Autre sujet qui revient régulièrement, l’utilisation des pinces à poissons (Fish Grip). Il y a quelques années seulement de nombreux magazines spécialisés et de nombreux compétiteurs ne tarissaient pas d’éloges sur son utilisation : Pratique, moins encombrant qu’une épuisette, facile d’utilisation, moins dangereux pour l’homme… Bref l’outil idéal. Aujourd’hui c’est tout le contraire car les compétiteurs lui reprochent d’abimer le poisson.

L’origine de son utilisation : Le principal problème du pêcheur itinérant est souvent la difficulté à hisser un poisson hors de l’eau à la fin du combat. Les épuisettes étant trop encombrantes on a cherché une alternative, à savoir le Fish Grip. Il permettait de sortir le poisson de l’eau sans le prendre dans ses mains et ainsi nous mettre à l’abri de ses dents et autres dorsales épineuses.

 L’origine de la polémique : Le problème du Fish Grip est que mal utilisé il peut s’avérer très dangereux pour le poisson. En effet si le poisson n’est soulevé que par le grip et n’est pas soutenue par une main tout son poids repose sur sa mâchoire. Cela peut avoir des conséquences dramatiques :

Les dégâts d’un Fish Grip mal utilisé sur la mâchoire d’un poisson

 

En France un seul poisson justifie l’utilisation du Fish grip : Le Brochet. Avec ses 700 dents plus les triples du leurre dans la bouche la prise par les opercules peut s’avérer très dangereuse pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude. Le Fish Grip sert donc à sécuriser un brochet qui se débat de trop au moment de la mise au sec notamment en Street Fishing du haut d’un quai ou en Float Tube.

Cependant si vous choisissez d’utiliser un Fish grip quelques précautions sont à prendre pour ne pas abimer le poisson.

-  Tout d’abord utiliser un modèle rotatif pour qu’il suive les mouvements du poisson et que ce dernier ne se brise pas les vertèbres en se débattant.

-  Ensuite il convient de ne se servir de la pince que pour sortir le poisson de l’eau en le soutenant sous le ventre avec votre 2ème main et le décrocher dès que possible.

-  Pour finir il est bien de rajouter des embouts en plastiques sur la pince pour éviter que celle-ci ne transperce la mâchoire.

Pour conclure, 9 fois sur 10 l’utilisation d’une pince à poissons n’est pas justifiée dans nos eaux. Cependant, s’il vous arrive de faire appel à elle, utilisez là correctement et le poisson repartira à l’eau en pleine santé.

The-toothy-tiger-fish-known-as-a-freshwater-barracuda-is-a-must-catch-on-a-fly-fishers-bucket-list_-Record-outdoors-correspondent-Peter-Ottesen-caught-this-one-on-the-Okavango

Certaines fois, l’utilisation d’une pince à poisson est parfaitement justifiée