Archive pour la catégorie ‘Carnassier’

Comment réussir vos pêche hivernales ?

28 jan 2015

Alors que l’hiver bas son plein, Goodrig vous livre ses derniers conseils dans cet article intitulé : Comment réussir vos pêche hivernales ?

 

 

Pour ceux qui ont la chance de pouvoir encore traquer le carnassier en cette saison voici comment mettre toutes les chances de votre côté :

 

1) Bien choisir votre poisson !

 

Il est toujours conseillé de choisir le poisson ciblé avant votre partie de pêche. Même si on peut s’adapter une fois sur place, cela est encore plus vrai en hiver.

Si les eaux sont très froides mieux vaut laisser le brochet tranquille, il se regroupe avec ses congénères en prévision de la fraie et ce n’est surtout pas le moment de le pêcher. Cependant si les eaux sont assez chaudes et que vous jugez que ce dernier n’est pas encore rentré en période de reproduction vous pouvez alors le rechercher.

Les percidés (Le sandre et la perche) sont eux toujours actifs à cette période de l’année, même si leur activité est réduite à quelques heures de la journée. Alors ne vous loupez pas. La recherche du sandre et de la perche est certainement le meilleur choix pour passer l’hiver en beauté !

Pour ce qui est du Black-Bass c’est pratiquement mission impossible en cette saison, mais ça se tente quand même. Chaque hiver de (très) gros poissons sont capturés par des pêcheurs de Sandre ou de Brochet. On peut donc rechercher spécifiquement le Black-Bass en cette saison, mais il ne faut pas avoir peur de la bredouille !

Mais aussi : Le silure, assez compliqué à faire mordre quand il fait froid mais sa capture reste possible, de même pour l’aspe… Le Chevesne par contre reste actif tout l’hiver, il est possible de réaliser de très belles pêches de gros spécimens même à cette période de l’année !

 

4539003058_eb1f08c04b

Si les brochets se rassemblent sur la bordure c’est que la fraie à commencée, mieux vaut les laisser tranquilles !

2) Bien choisir votre spot !

 

En hiver les poisson sont regroupés, il sera donc primordial de les localiser avant de commencer à pêcher. Si vous êtes équipé d’un echo-sondeur tant mieux, mais si vous n’en avez pas ou que vous pêchez du bord alors il faudra faire appel à ce que l’on appel « le sens de l’eau ». Pour les percidés et le silure cherchez les zones profondes, plus elles le sont mieux ce sera. L’eau sera plus chaude et plus calme! Cependant si vous pêchez en rivière et qu’elle est en crue il faudra se rapprocher des bordures !

Pour le brochet il va falloir déterminer si le poisson est en chasse, si tel est le cas, il faudra chercher les poissons blancs en priorité. On les trouve généralement dans les secteurs abrités du courant, plus ou moins profonds en rivières. C’est à peu près la même chose en étang. Les zones profondes sont à prospectez en priorité surtout si elles sont encombrées. Si le brochet n’est pas actif alors il faudra non seulement le débusquer mais surtout jouer sur agressivité naturelle du poisson pour déclencher quelques touches.

Pour ce qui est du Black-bass il ne se nourrit quasiment pas l’hiver. Il va falloir faire de même que pour les brochets non actifs, pêcher au bon endroit (généralement les zones encombrés) et insister sur ces spots ! Enfin pour le chevesne la technique la plus sure reste la prospections des berges car il n’aime pas les forts courants . Contrairement à la plus part des autres carnassiers on ne le trouve pas forcement en profondeur. Il peut être partout tant que l’endroit est calme et à proximité d’un courant nourricier.

 

36944371020141436

La rivière est en crue, les poissons se rassemblent sur les bordures !

 

3) Bien choisir votre technique !

 

La technique reine en hiver pour la traque des percidés est la verticale, une fois le poisson localisé vous pourrez insister sur la zone aussi longtemps que nécessaire. Privilégiez les leurres souples de bonne taille (4″ étant le minimum) jusqu’à 7″ ! Les leurres doivent réagir à la moindre animation, pour cela, les One up Shad et One up Slug sont parfait ! Cependant la gamme Flex de Berkley ou encore les nouveautés Gunki 2015 sont eux aussi particulièrement prenants ! Le plomb palette peut être une alternative de choix si rien ne bouge .
Pour le Brochet tout ce résume en deux mots: Big Baits ! Les leurres Souples tel que le Dexter Shad d’Illex ou encore les gros Spinner à musky sont très efficaces! Si les poissons sont actifs vous pouvez tenter votre chance au Jerk, grâce à ça taille et son bruit le I Fish The duke est tout indiqué.

 

dk5m

En hiver les gros leurres sont tout indiqué !

 

Niveau Silure comme pour le brochet, sortez l’artillerie lourde, avec des gros, voire très gros leurres souples ! Pour le BlackBass tentez votre chance au jig, si cela ne marche pas une craw comme celle de chez deps ramenée tout doucement sur le fond avec de longues pauses peut faire l’affaire. Enfin pour le Chevesnes les meilleurs leurres seront des petits shad 2 ou 3 pouces style rockvibe. Si ces derniers ne sont pas d’humeur carnassière vous pouvez également essayer avec des imitations de nymphes ou de vers !

En espérant vous avoir aider à réussir vos pêche hivernales !

A bientôt,

 

L’équipe Goodrig

 
 

Garbolino, 70 ans déjà !

17 déc 2014

La marque Française Garbolino, référence internationale en pêche au coup et à la truite, fêtera ses 70 ans en 2015 ! Et oui, Garbolino, 70 ans déjà ! L’occasion pour nous de mettre en avant une marque légendaire.

La renommée de la marque repose en grande partie sur la qualité des cannes de pêche au coup et de pêche de la truite.

C’est d’ailleurs sur la pêche à la truite que nous allons nous focaliser aujourd’hui. La gamme truite de Garbolino, longtemps incarnée par l’excellent pêcheur qu’est Laurent Jauffret, est une référence en la matière ! De plus, les cannes sont particulièrement bien adaptées au marché Français. La gamme truite est très vaste et permet à chacun de trouver la canne qui correspond parfaitement à ses attentes. Aussi, les nombreuses nouveautés qui sortent chaque année suivent parfaitement l’évolution du matériel et permettent aux pêcheurs de bénéficier des dernières innovations en la matière.

Parmi les nouveautés 2015 nous avons choisi de mettre en avant  4 modèles, dans le milieu de gamme, de 4 catégories différentes. Une canne pêche aux appâts naturels, une canne à truite téléréglable, une canne à fil intérieur et pour finir une canne vairon manié.

 

P6060034

La première canne qui a attiré notre attention est la Garbolino Garbotoc Sprint R:

 

Il s’agit d’une canne télé-réglable classique mais qui offre un bon compromis entre poids, équilibre et tenue. Construite entièrement en Carbone HR cette canne est déclinée en 3 tailles et est ainsi  utilisable en ruisseau comme en rivière. De plus le talon compact permet de plus facilement accéder aux brins supérieurs pour pouvoir régler facilement et rapidement la longueur de pêche. Il existe aussi 2 versions de talons (en mousse ou en liège), permettant à chacun de trouver SA canne !

 Caractéristiques techniques:

Modèle 480 580 680
Taille :(m): 2,35 – 4,8 2,35 – 5,8 2,35 – 6,8
Brins 6 7 8
Enc. (m): 1,31 1,35 1,37
Poids (g): 305 415 540

Garbolino Garbotoc Sprint R Blog

Canne Garbolino Garbotoc Sprint AN-R :

 

Le deuxième modèle que nous avons choisi de mettre en avant est une canne toc dite « appâts naturels » comprenez  une canne au toc classique, ni télé-réglable ni à fil intérieur, et qui se rapproche des modèles utilisés pour la pêche à l’anglaise.
Même si elle peut être utilisée partout cette canne est particulièrement à l’aise en grandes rivières, lorsqu’il faut contrôler la ligne à longue distance.

Cette canne existe en deux versions, une de 4.30m et une de 4.80m. Ces 2 modèles ont la particularité de proposer un talon réglable qui offre la possibilité de régler au plus juste la longueur de la canne pour accéder au mieux aux postes recherchés. La version 4,30 m est plus adaptée aux rivières moyennes et la 4,80 m aux grandes rivières et offre en plus un encombrement très faible une fois démontée.

 Caractéristiques techniques:

 

Modèle 4.30m 4.80m
Taille :(m): 3.4 – 4.3 3.9 – 4.8
Brins 3+1 4+1
Enc. (m): 1,36m 1,05m
Poids (g): 248gr 255gr

 

Attention : Vous pouvez régler la longueur de votre canne grâce au talon, ce n’est pas une canne télé réglable pour autant (type télescopique) mais bien une canne à emmanchements (plusieurs brins).

 

Garbolino Garbotoc Sprint An-R blog

 

Canne Garbolino Garboline Starter FI:

Cette 3ème canne que nous avons décidé de vous présenter aujourd’hui est une canne à fil intérieur. Ces cannes permettent d’aller chercher les truites au plus profond de leurs caches et de la végétation sans risques de s’emmêler. Elles sont particulièrement utiles pour les ruisseaux et petites rivières très encombrés.

Il s’agit d’un modèle en Carbone HR de milieu de gamme parfait pour découvrir les joies de la pêche au toc avec des cannes à fil intérieur à petit prix. La poignée est composée de liège et d’EVA (poignée mixte) pour un maximum de confort. La lancette permettant de faire passer le fil à l’intérieur des brins est fourni avec la canne.

 Caractéristiques techniques:

 

Taille :(m): 3.4 – 4.3
Brins 3+1
Enc. (m): 1,36m
Poids (g): 248gr

Garboline starter FiGarbospin sprint VM :

4ème et dernière canne que nous vous présentons, il s’agit d’une canne Vairon manié tout en Carbone. Les inconditionnels de cette pêche apprécieront cette nouveauté 2015 Garbolino. Disponible en 3 tailles, cette série en 4 brins égaux se fera oublier par son encombrement réduit. Son action de pointe très prononcée permet de pêcher la truite au Vairon en rivières mais aussi en lacs de montagne ou sa facilité à rentrer dans un sac à dos est appréciable. Sa puissance polyvalente (5-25gr) permet de s’adapter à toutes les conditions de pêche. Équipée d’un porte moulinet a vis pour bien sécuriser le moulinet, la longueur et la forme de la poignée ont été optimisées pour garantir précision des lancers et confort de pêche.

 Caractéristiques techniques:

Modèle 270 300 330
Taille :(m): 2.7 3 3.3
Brins 4 4 4
Enc. (cm): 73cm 80cm 87cm
Poids (g): 195gr 210gr 225gr

Garbospin sprint vm

 
 

Les nouveautés GUNKI 2015, partie 1 : Les leurres durs !

01 déc 2014

 

Zigra 130 F et 150 F :
Grâce à sa forme « aplatie » le Zigra montre ses flancs et déplace de l’eau! Cette forme « haute » lui confère une stabilité hors pair pouvant résister au « jerking » le plus violent sans jamais décrocher. Animez-le par phases de forts à-coups (jerking), puis stoppez tout et accrochez-vous à votre canne (!) car c’est souvent au moment de la pause que les brochets, entre autres, viendront intercepter le Zigra.

Caractéristiques :

130 F :                                                                          150 F :

Modèle : flottant                                                            Modèle : Flottant

Profondeur de nage : 0.3m – 0.7m                                  Profondeur de nage : 0.3m- 0.7m

Coloris : 6                                                                     Coloris : 6

Poids : 29g                                                                    Poids : 39g

Taille : 130mm                                                               Taille : 150mm

 

1

 

 

 

Gappa 130 F :
Le Gappa est un leurre destiné aux poissons « record ». Développé pour pêcher le silure, son armature renfoncée est un atout majeur dans cette quête spécifique! Flottant, mais pouvant atteindre les trois mètres de profondeur, c’est le leurre idéal pour prospecter les cassures à la recherche des silures et autres poissons postés. Sa densité permet au leurre, sur les phases de relâché, de remonter en surface tout en ondulant grâce à sa partie articulée. C’est souvent à cet instant précis que des poissons « suiveurs » se décideront à intercepter avec envie votre leurre. Sur le brochet il remplace à merveille l’Itoka lorsque les poissons sont postés en profondeur.

 

Caractéristiques :

Modèle : Flottant

Profondeur de nage : 3m

Coloris : 6

Poids : 29g

Taille : 130 mm

2

Dogora 65 F :
Ce «shallow crankbait» est un leurre qui, malgré sa taille modeste, est capable de déplacer des montagnes d’eau ! Son « wiggling action », basculement de la tête sur un plan horizontal de droite à gauche, son profil aplatie et trapu et sa sonorité spécifique lui confèrent une signature vibratoire et sonore particulièrement intéressant pour les brochets. Mais ne croyez pas que vous n’attraperez que « maitre Esox » car tous les carnassiers semblent vouloir s’en prendre au Dogora !

 

Caractéristiques :

Modèle : Flottant

Profondeur de nage : 1,5m

Coloris : 6

Poids : 12.7g

Taille : 65mm

 


3

Kaiju blade 29 et 43 : 

Parmi Les nouveautés GUNKI 2015 on retrouve aussi les deux petites sœurs de la Kaiju Blade 55 :

Spécialement conçues pour le « Street fishing » et/ou lorsque les carnassiers s’alimentent uniquement d’alevins, les deux nouvelles tailles de Kaiju Blade, 29mm et 43mm, viennent idéalement enrichir notre gamme de lames. Nous n’avons pas seulement diminué leur taille! Nous les avons redesignés pour qu’elles soient parfaitement équilibrées, vibrantes et stables à n’importe quelle vitesse. Essayez la plus petite des KAIJU BLADE (notemment sur les truites!) et ne vous fiez pas à sa petite taille car elle a déjà pris des gros, des très gros poissons lors des phases de tests !

 

Caractéristiques :

29 :                                                                               43 :

Modèle : Coulant                                                             Modèle : Coulant

Profondeur de nage : 1m                                                 Profondeur de nage : 1.5m

Coloris : 6                                                                      Coloris : 6

Poids : 3.6g                                                                     Poids : 8.1g

Taille : 29mm                                                                  Taille : 43mm

Kaiju Spin 70 S :

Complémentaire du Kaiju 70, nous avons remplacé l’hameçon de queue par une palette de type  »willow » et ajouté du poids pour le porter à trente-cinq grammes. Cette customisation apporte un réel plus visuel (reflets lumineux) et vibratoire. Autre avantage, sur les phases de relâchés la palette va ralentir la descente du leurre en le maintenant plus longtemps dans la « strike zone ». A essayer pour suivre la déclivité d’une cassure par exemple! Un leurre indispensable pour des prospections en « power fishing », pour battre du terrain et déclencher des attaques reflex.

Caractéristiques :

Modèle : Coulant

Profondeur de nage : 3m

Coloris : 4

Poids : 35g

Taille : 70mm

5

Jigger 42 S et 55 S :

Très dense, le Jiger permet d’exploiter différentes hauteurs d’eau selon votre vitesse de récupération et votre type d’animation. Parfaitement équilibré pour les pêches en verticale le long d’un quai ou sous un bateau, le Jigger est tout aussi à l’aise en lancer-ramener pour prospecter une berge en « power fishing ». Son noyau interne en plomb est recouvert d’un polymère afin de lui conférer une résistance à toutes épreuves. Sa palette permet, même à très faible vitesse, de générer des signaux visuels et vibratoires aléatoires. A l’image des Kaiju, il est doté de trois points d’attache permettant en un instant de modifier sa nage et de changer les signaux qu’il émet.

Caractéristiques : 

42 S :                                                                          55 S :

Modèle : Coulant                                                           Modèle : Coulant

Profondeur de nage : 2m                                                Profondeur de nage : 3m

Coloris : 4                                                                     Coloris : 4

Poids : 16.1g                                                                 Poids : 31.3g

Taille : 42mm                                                                Taille : 55mm

 

6

Atragon 175 F :

Parmis les nouveautés GUNKI 2015 on retrouve aussi un leurre dédié à la mer qui devrait plaire aux pêcheurs de bars et de carnassiers marins en tout genre!
L’Atragon est un «ultra-slim» jerk bait. Sa forme aérodynamique et son système de transfert de masse font de lui un véritable missile capable d’atteindre des distances de lancer ahurissantes. Leurre « 4×4 » pouvant être utilisé indifféremment en mer comme en eau douce, l’Atragon est une arme de prospection redoutable, utile pour couvrir les grands espaces. Vous pouvez l’utiliser aussi bien en « lancer-ramener » qu’en « jerking ».

Caractéristiques :

Modèle : Flottant
Profondeur de nage : 0.3m – 0.7m
Coloris : 6
Poids : 27g
Taille : 175mm

 Sans titre

 
 

Les polémiques actuelles de la pêche aux carnassiers

14 nov 2014

 (Première partie)

 

Aujourd’hui les polémiques sur différents sujets (L’utilisation d’hameçons sans ardillons, l’utilisation de Fish grip) font partie du quotidien du pêcheur de carnassier. Elles sont de plus en plus courantes sur les forums et réseaux sociaux et parfois même au bord de l’eau.

Nous allons donc étudier 2 d’entre elles à fin de mieux cerner le fond du problème et de peser le pour et le contre. Cela permettra aux débutants de mieux comprendre les polémiques actuelles de la pêche aux carnassiers et de rafraîchir la mémoire des pêcheurs confirmés friands de polémiques.

 

1)   Des hameçons avec ou sans ardillons pour nos leurres ? 

 

C’est l’un des sujets qui revient les plus régulièrement sur le tapis. En effet à l’instar des pêcheurs au coup chez qui la pratique est largement répandue (notamment en Angleterre) ou encore chez certains moucheurs, l’utilisation d’hameçons sans ardillons commence à se démocratiser chez les pêcheurs aux leurres.

L’origine de son utilisation : Actuellement la plupart des hameçons commercialisés sont équipés d’ardillons. Ces ardillons servent à limiter les décrochages lors du combat en faisant en sorte qu’une fois l’hameçon piqué il ne puisse ressortir sans l’intervention du pêcheur.

L’origine de la polémique : L’utilisation d’hameçons à ardillons à tendance à abîmer le poisson quand on le décroche. De plus le décrochage prend plus de temps ce qui réduit considérablement l’espérance de vie du poisson relâché. De nombreux pêcheurs prônant le No Kill et le respect du poisson écrasent donc leurs ardillons ou achètent des hameçons sans ardillons pour faciliter le décrochage et ainsi permettre au poisson de repartir dans les meilleures conditions possibles.

 

hamecon-carpe-sans-ardillon-prologic-high-quality-japanese-hook-series-xc2-par-8-z-809-80931 2

Avec ou sans ardillons?

 

Mais il faut tout de même savoir que le combat avec un poisson pris sur un hameçon sans ardillons est délicat. Les décrochages sont plus nombreux. Pour pallier cela il faut redoubler de vigilance lors du combat. Le fil ne doit être détendu sous aucun prétexte, il s’agit d’accompagner le poisson dans chacun de ses mouvements y compris lors des « chandelles » ce qui s’avère particulièrement difficile pour un pêcheur débutant. La pêche avec ou sans ardillons est donc un choix personnel en fonction de vos préférences, du type de poissons rencontrés (recommandé sans ardillons pour la truite par exemple) et surtout de votre habilité à combattre un poisson sans ardillon.

 

2)   L’utilisation des pinces à poissons (Fish Grip)

 

Autre sujet qui revient régulièrement, l’utilisation des pinces à poissons (Fish Grip). Il y a quelques années seulement de nombreux magazines spécialisés et de nombreux compétiteurs ne tarissaient pas d’éloges sur son utilisation : Pratique, moins encombrant qu’une épuisette, facile d’utilisation, moins dangereux pour l’homme… Bref l’outil idéal. Aujourd’hui c’est tout le contraire car les compétiteurs lui reprochent d’abimer le poisson.

L’origine de son utilisation : Le principal problème du pêcheur itinérant est souvent la difficulté à hisser un poisson hors de l’eau à la fin du combat. Les épuisettes étant trop encombrantes on a cherché une alternative, à savoir le Fish Grip. Il permettait de sortir le poisson de l’eau sans le prendre dans ses mains et ainsi nous mettre à l’abri de ses dents et autres dorsales épineuses.

 L’origine de la polémique : Le problème du Fish Grip est que mal utilisé il peut s’avérer très dangereux pour le poisson. En effet si le poisson n’est soulevé que par le grip et n’est pas soutenue par une main tout son poids repose sur sa mâchoire. Cela peut avoir des conséquences dramatiques :

Les dégâts d’un Fish Grip mal utilisé sur la mâchoire d’un poisson

 

En France un seul poisson justifie l’utilisation du Fish grip : Le Brochet. Avec ses 700 dents plus les triples du leurre dans la bouche la prise par les opercules peut s’avérer très dangereuse pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude. Le Fish Grip sert donc à sécuriser un brochet qui se débat de trop au moment de la mise au sec notamment en Street Fishing du haut d’un quai ou en Float Tube.

Cependant si vous choisissez d’utiliser un Fish grip quelques précautions sont à prendre pour ne pas abimer le poisson.

-  Tout d’abord utiliser un modèle rotatif pour qu’il suive les mouvements du poisson et que ce dernier ne se brise pas les vertèbres en se débattant.

-  Ensuite il convient de ne se servir de la pince que pour sortir le poisson de l’eau en le soutenant sous le ventre avec votre 2ème main et le décrocher dès que possible.

-  Pour finir il est bien de rajouter des embouts en plastiques sur la pince pour éviter que celle-ci ne transperce la mâchoire.

Pour conclure, 9 fois sur 10 l’utilisation d’une pince à poissons n’est pas justifiée dans nos eaux. Cependant, s’il vous arrive de faire appel à elle, utilisez là correctement et le poisson repartira à l’eau en pleine santé.

The-toothy-tiger-fish-known-as-a-freshwater-barracuda-is-a-must-catch-on-a-fly-fishers-bucket-list_-Record-outdoors-correspondent-Peter-Ottesen-caught-this-one-on-the-Okavango

Certaines fois, l’utilisation d’une pince à poisson est parfaitement justifiée

 
 

Le choix des coloris des leurres en Street Fishing

21 oct 2014

Le choix des coloris des leurres en Street Fishing

En Street Fishing, comme dans la plupart des autres pêches, nous sommes constamment amenés à nous adapter aux conditions météorologiques et plus particulièrement à l’état du milieu aquatique. Explications : Il est bien rare de ne pêcher qu’avec un seul leurre lors de toute une session de pêche, de même que vous ne pêcher pas avec le même leurre en fonction de la force du courant, de la profondeur du poste ou de la couleur de l’eau. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que nous allons nous attarder aujourd’hui. Après le choix du leurre (souvent cornélien), le pêcheur doit faire face à une autre problématique : Quel coloris ?

Voici donc quelques bases qui permettront aux débutants d’y voir plus clair et de rafraichir la mémoire des pêcheurs confirmés dans le choix des coloris des leurres en Street Fishing

Ici deux variantes sont à prendre en compte : La luminosité et la couleur de l’eau.
Prenons l’exemple du Rockvibe de chez Reins et du Chubby d’Illex car ce sont des leurres très utilisés en Street Fishing et disposant d’un large choix de coloris.
- Pour un temps ensoleillé et une eau claire il est fortement conseillé d’utiliser des coloris aux teintes naturelles se rapprochant le plus possible des proies présentes dans le milieu.
Exemple :

Des coloris qui réfléchissent bien les rayons du soleil et donc bien visibles pour le poisson tout en imitant bien les proies présentes et restant discret.

BT EC

Coloris Eaux Claires – Beau temps

Exemple de milieu : Petite rivière aux eaux claires et limpides sous un temps ensoleillé ou la discrétion est de rigueur !

sans-titre

Par mauvais temps et eau claire on privilégiera des coloris toujours naturels (pour rester discret) mais moins réfléchissants si le soleil est absent.

Des coloris imitatifs (perche, truite) pour mieux tromper les poissons mais un leurre discret pour ne pas les effrayer.

Coloris Eaux claires – Mauvais temps

En période de crue ou dans une eau sale toute l’année (grandes villes) les coloris à utiliser sont différents. Le but ici va être d’utiliser des coloris voyants pour que le poisson repère le leurre plus facilement ! Il ne faut pas avoir peur des coloris très flashy comme le rose ou je jaune surtout si il fait beau !

Des coloris très flashy comme le chubby « bone » ou le rockvibe « Chart Pearl » seront très visibles dans l’eau grâce à leurs couleurs et aux rayons du soleil !

BT ES

Coloris Eaux sales – Beau temps

L’eau était sale mais le temps plutôt lumineux, cette jolie perche c’est fait piéger par un coloris « Pink Silver »

10723610_10205190637796200_1838200056_n

Pour finir, quand rien ne semble aller, que la rivière est sale et qu’il ne fait pas beau, il faut sortir des coloris sombres, car ils seront les plus voyants. De plus n’oublions pas que par temps maussade, les carnassiers qui chassent à vue ont besoin d’un leurre qui se détache bien dans le milieu. Pour cela les coloris tel que le noir, le marron ou le rouge foncé sont les meilleurs !
Les coloris sombres par eau sale et temps maussade sont souvent payants car plus facile à localiser pour le poisson !

MT ES

Coloris Eaux sales – Mauvais temps

Ici il ne faut pas hésiter une seconde à sortir des leurres très voyants !

DSCN6689-001

Cependant attention de ne pas oublier que la pêche n’est pas une science exacte et que chaque milieu est différents, avec des poissons qui réagissent différemment d’un cours d’eau à un autre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le choix des coloris des leurres en Street Fishing est si difficile ! Les coloris perches sont par exemples très pêchants par tous les temps, de même que le coloris blanc. Le coloris vers de berge est lui particulièrement efficace dans les eaux sales, même si ce n’est pas le plus voyant. Les coloris présentés ici sont des valeurs « sûres ». Mais, si rien de marche, il faut essayer autre chose car la liste des coloris cités n’est évidemment pas exhaustive! Avec un petit peu d’expérience chaque pêcheur finit par trouver « ses » coloris et à s’adapter à chaque situation !