Articles taggués avec ‘waggler’

Waggler Sensas: Nouveautés 2013 et valeurs sûres 2012

12 déc 2012

Dans cette vidéo, Eric Lubin nous présente les nouveautés 2013 concernant les flotteurs Sensas pour la pêche à l’anglaise.

Deux modèles originaux:

Le Birmingham et le Manchester

Le Birmingham est un flotteur dont le bulbe est en forme de fléchette avec des ailettes en creux. Cette forme permet des lancers précis à longue distance.

Le Manchester est un flotteur à bulbe allongé et à tige carbone qui est très sensible et permet de bien lire les touches en relevé.

Eric Lubin nous rappelle également que les flotteurs Ploërmel, Rieux (wagglers fixes) et Vilaine (waggler coulissant) sont des flotteurs passe-partout qui peuvent être utilisés dans toutes les eaux françaises. Ils sont très polyvalents et trouveront leur place dans toutes les boîtes des aficionados de la pêche à l’anglaise.

A essayer sans attendre!

 

 
 

Waggler : Comment éviter d’endommager la ligne avec de gros plombs

14 août 2010

Le problème avec les gros plombs utilisés dans la pêche au waggler est qu’ils endommagent le nylon surtout lorsque celui-ci est de faible diamètre. Voici une astuce qui protègera votre corps de ligne des dommages causés par le pincement des chevrotines :

1. Couper environ 10cm d’un Nylon de diamètre plus fort que le corps de ligne et insérer le dans l’œillet du waggler

2. Pincer les gros plombs de part et d’autre de l’œillet du waggler. Les plombs serrent principalement le nylon le plus fort

3. Compléter ensuite avec les plombs manquants pour l’équilibrage du waggler et couper l’excédent de nylon. Les plombs étant serrés sur la ligne forte, le corps de ligne est protégé

 
2 Commentaires

Posté dans Coup

 

La pêche au stick : la plombée

04 août 2010

La portance des  flotteurs stick se présente de la même façon que pour les wagglers : elle est inscrite sur le flotteur. Traditionnellement, mais pas toujours, la portance est indiquée sur le stick en nombre de plombs n°6 ou n°4 selon les marques. Mais rien n’empêche d’utiliser aussi des plombs plus petits, le plus souvent des N°7 et des n°8 ou carrément plus lourds (BB, AAA). D’une façon générale il faut prévoir un numéro 6 par 30 cm d’eau. Ainsi pour un fond de 1,20 m un flotteur portant 4 x n°6 doit faire l’affaire.

Il existe principalement 2 façons de plomber un stick : la plombée étalée que les anglais appellent « shirt button » (en boutons de chemise) et la plombée massive ou “bulk”.

La plombée “shirt button”

Les plombs sont étalés sur la ligne avec un espacement d’environ 3 cm. Dans le cas où cette plombée est dégressive, on veillera à ce que les plombs les plus lourds (n°6) soient placés au dessus des plus légers (n°8). L’objectif de ce montage est de permettre à l’esche de descendre assez lentement à travers la couche d’eau donnant au poisson l’impression que l’appât coule naturellement.

La plombée “bulk”

On regroupe sur la ligne une masse de plombs (du n°6 à BB). En générale la masse est placée à environ un quart de la profondeur, côté hameçon. Quelques plombs de touches sont disposés au dessous de la plombée principale et viennent compléter le lest. L’objectif de cette ligne est une descente rapide lorsque les poissons se tiennent sur le fond.

La pêche au stick se faisant à courte distance, on lance le plus souvent sous la main pour permettre à la ligne de bien s’étaler et pour éviter les emmêlements.

 
Aucun commentaire

Posté dans Coup

 

La pêche au stick : principes et action de pêche

26 juil 2010

Photos de flotteurs stick

Pour de nombreux pêcheurs – anglais – la pêche au stick constitue la forme de pêche la plus pure. Elle est principalement destinée aux eaux courantes. Le flotteur a généralement de 2 à 3 points de fixation contrairement au waggler qui ne s’attache qu’à la base.

L’objectif est de laisser courir la ligne dans le courant et de s’assurer que le comportement et la présentation de l’appât ressemblent le plus possible à ceux des esches que le pêcheur agraine et qui dérivent librement. L’appât de prédilection pour la pêche au stick est l’asticot mais on peut tout autant agrainer du chènevis ou du blé. Lire la suite »

 
Aucun commentaire

Posté dans Coup

 

Blocage du waggler fixe sur la ligne: les 3 écoles

08 juil 2010

Lorsqu’on pêche au waggler fixe non plombé et qu’on décide de mettre un minimum de plombs sur la ligne, pour une pêche « on the drop » (à la descente) par exemple, il y existait jusqu’alors deux écoles pour plomber le waggler. Chacune d’entre elles présente avantages et inconvénients.

La première méthode, la plus classique, consiste à bloquer le waggler avec de gros plombs (type Swan, BB,…). En général, deux sont positionnés en dessous du waggler et un seul au dessus. Dans tous les cas on place plus de poids en dessous qu’au dessus (ça lance mieux!). C’est relativement simple à monter et à modifier. Il est particulièrement facile de modifier le fonds en faisant glisser rapidement les quelques plombs sur la ligne. L’inconvénient principal est que ces gros plombs abîment la ligne et ne sont généralement pas très bien centrés. Cela prend également un peu de temps si on souhaite ajouter du poids sur la ligne car il faut alors remplacer un des gros plombs par plusieurs plus petits. Lire la suite »

 
2 Commentaires

Posté dans Coup